décoration en forme de T
Réserver

SAN-SEYHA // inventé-Printemps + 1ère partie Pamela Badjogo

jeudi 30 septembre 2021 à 20h30

Tarifs : à partir de 8,00 euros

réservation en ligne

Tarif plein  : 15,00 €

Tarif Adhérents (Adhérent de l’association/CE) : 11,00 €

Tarif réduit (Etudiants, moins de 25 ans, demandeurs d’emploi, RSA) : 8,00 €

Tarif enfant (moins de 12 ans) : 7,50€

Concert

SAN-SEYHA // inventé-Printemps + 1ère partie Pamela Badjogo

SAN-SEYHA questionne notre identité à travers l’exil, qu’il soit géographique ou existentiel, et nous embarque dans une traversée entre chant, slam et poésie. Sa voix est sincère et contagieuse et la musique accomplit le reste du voyage.

Cette musique inscrite dans un métissage de spoken word et de chansons, s’adresse à un public cosmopolite nourri de multiples horizons. Les riffs de guitare aériens soutenus par des nappes vocales hypnotiques dialoguent avec une programmation électronique incarnée par un moog trituré et des basses profondes ainsi que des rythmes mécaniques et puissants. C’est sur ce tissu urbain que la voix de San-Seyha semble d’abord un chant immémorial, qui harangue et invite au voyage. La profondeur du timbre se mue en présence : il s’ancre alors, annulant les frontières et créant dans la salle une communauté instinctive. Son invitation ou son cri charrient ce qu’il y a d’âme, d’humain, de véritable et de sensible chez celui qui l’écoute. Les frontières musicales peuvent éclater : chant, profération, souffles, fredonnements se mêlent sans heurts, et quiconque aime vagabonder se laisse prendre à la sincérité du message.

+ 1ere Partie : Son premier album « Mes couleurs » sorti en 2016 a conduit la chanteuse gabonaise Pamela Badjogo sur les scènes les plus prestigieuses du continent africain et au-delà et l’a propulsé en finale du prix découverte RFI en 2016. Elle a sillonné les scènes du continent africain: d’une tournée des Instituts français à la cérémonie de clôture de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 en passant par Jazz à Ouaga, le Masa d’Abidjan ou encore Chicago Bantu Fest et bien d’autre.

Après ces deux années de promotion, de rencontres et de collaborations, elle revient aujourd’hui avec un nouvel opus, concocté entre le Mali, le Ghana, et la France, poursuivant son cheminement musical dans une démarche plus aboutie et épurée.